Écran d’ombres chinoises

L’écran des ombres chinoises est le support du travail de manipulation. Plus sa définition est élevée, meilleurs sera votre rendu.

Retour Sommaire

Si je pense « écran », je vois quoi ?

Si je pense « écran », je vois un drap en coton blanc, le plus fin possible et suspendu au plafond par des agrafes. Oui, mais alors, il faut aussi cacher mes jambes qui dépassent par en dessous…

Ecran d'ombres chinoises

Pour faire un écran d’ombre il faut :

  • une partie translucide en haut (pour mettre en scène les personnages)
  • une partie noire en bas (pour me cacher dernière)
  • un système de fixation (pour accrocher le tout au plafond)
  • deux pendrions, un de chaque coté (pour l’entrer et la sortie des marionnettes)
  • une tablette de travail, au bas de l’écran (pour y poser les personnages et accrocher les décors)

Dans ces conditions on peut donner une représentation, mais cela n’a plus rien à voir avec l’improvisation du début !

Retour Sommaire

Quel matériel choisir pour un écran de qualité ?

  • Le drap en coton fin (c’est bien, grand et on en trouve partout) Attention : à utiliser uniquement avec un éclairage puissant (PC ou lampe halogène 500w)
  • Du plexiglas très fin et dépoli à la toile d’émeris (pratique pour de petits écrans, résiste à la pluie)
  • Le papier calque (très belle définition, pas très chère mais un peu fragile) nuancier de gélatines -  voir en grand cette image
  • Les diffuseurs de lumière appelés aussi « gélatine » (très haute définition, grande longévité mais très coûteux) Ce sont des filtres utilisés pour les projecteurs de théâtre qui sont généralement de couleur, mais il existe la gamme des « diffuseurs » ou « frost »

Retour Sommaire