Jonas à Castres

C’est dans l’École Collège Lycée BARRAL de Castres que la compagnie des Skowiés donnera trois représentations du spectacle « Le Palais de Jonas »

  • Le lundi 12 décembre 2011 de 08:00 à 09:45 iCal
    Programmation : Jonas à Castres
    Lieu : École Collège Lycée BARRAL
    Adresse : 113, rue Marcel Briguiboul 81100 CASTRES
  • Le lundi 12 décembre 2011 de 10:15 à 12:00 iCal
    Programmation : Jonas à Castres
  • Le lundi 12 décembre 2011 de 13:40 à 15:00 iCal
    Programmation : Jonas à Castres

Les collégiens de l’école Barral de Castres assisteront au spectacle de marionnettes à fils et d’ombres chinoises « Le Palais de Jonas » dans le cadre des cours sur les « textes fondateurs » faisant partie de la réflexion de « L’enseignement du fait religieux »

Voir aussi :Le livre de Jonas, un texte fondateur

patrimoine religieux

Voici des extraits du texte de « L’enseignement du fait religieux » par Christiane Berthomier, IA IPR, octobre 2005

  • Constats et circonstances

« Le rapport de Philippe Joutard sur l’enseignement de l’histoire en 1989 mettait déjà en évidence le déficit culturel né de l’ignorance des faits qui relèvent du religieux. Si ce déficit n’était pas comblé, il entraînerait une perte grandissante des codes de reconnaissance qui risquerait à terme d’affecter des pans entiers du savoir. »

  • Nécessité d’une éducation humaniste et artistique :

« Sans connaissances des textes religieux, comment percevoir le sens d’une cathédrale, d’un chapiteau, d’une mosquée ou d’une synagogue ? Nous sommes héritiers des civilisations du Livre. Notre calendrier se repère à la naissance présumée du Christ ; les fêtes qui ponctuent l’année sont religieuses (Noël, Pâques, Pentecôte…Ramadan). Comment percevoir et partager les sentiments suscités par un Stabat Mater, une Passion ou un Requiem, un gospel, un tableau du Martyr de Saint Sébastien ? Comment expliquer un portail d’église romane, mais encore les rites de crémation à Bali, les festivités autour d’un défunt dans certaines régions du globe, et les 9/10e des musiques ethniques ? »

  • En classe

« Il s’agit donc d’observer des faits religieux et d’être capable de les comprendre par une connaissance objective des différentes religions. Prendre acte de l’existant n’est pas prendre parti. Le fait est observable, neutre et pluraliste. »

« Il ne s’agit pas d’entrer en religion, ni de faire de prosélytisme, ni de créer une nouvelle discipline. Il ne s’agit pas non plus de valoriser ou dévaloriser telle ou telle croyance, mais d’étudier l’influence de telle ou telle religion sur telle ou telle civilisation et ses productions. » « Par contre, on peut parler de l’influence de la Bible sur les arts, la littérature, la société. »

« L’enseignement du fait religieux permet de mieux comprendre l’histoire, la géographie, la littérature, la philosophie, les langues et les arts, sans sortir des programmes. »

La rencontre avec les collégiens

La rencontre des collégiens du Collège Lycée BARRAL et la compagnie des Skowiés s’effectuera de la façons suivante :

  • Présentation du spectacle et du « livre de Jonas » (Ancien testament, écrit il y à 2300 ans)
  • Représentation du spectacle « Le Palais de Jonas »
  • Temps de questions / réponses avec les collégiens
  • Présentation des techniques utilisées
  • Partage sur « l’expérience de marionnettiste »

A l’issue de la représentation, les professeurs auront tout loisir d’intégrer les éléments du spectacle dans leurs cours et d’amener les élèves à une réflexion plus personnelle.

Jonas et la baleine. Peinture, BRANDIN Louis 17e. Rouen (musée des beaux-arts)

Message du Président de la république, s’adressant aux stagiaires d’un séminaire national organisé à Paris en novembre 2002 :

« La laïcité est un des principes fondateurs de notre démocratie. Quel sens, quel contenu lui donnons-nous ? Comment l’école de la république doit-elle concevoir son enseignement pour faire vivre la laïcité dans la société française d’aujourd’hui et de demain ? … Dans le monde d’aujourd’hui, la tolérance et la laïcité ne peuvent pas trouver de bases plus solides que la connaissance et le respect de l’autre, car c’est du repli sur soi et de l’ignorance que se nourrissent les préjugés et les communautarismes. Renforcer la connaissance des religions, améliorer l’enseignement du fait religieux dans l’ensemble des matières concernées au collège et au lycée, suivre ses manifestations dans l’histoire, dans les arts, dans la culture de chacun, tout cela confortera l’esprit de tolérance chez nos jeunes concitoyens, en leur donnant les moyens de mieux se respecter les uns les autres. »

Voir en ligne : École Collège Lycée BARRAL de CASTRES