Le propre de l’homme

Cicéron

C’est le propre de l’homme de se tromper ; seul l’insensé persiste dans son erreur.