Les articulations

Il existe un grand nombre de marionnettes à fils et toutes ne sont pas appelées à évoluer de la même manière. Il est important, lors de la conception d’un nouveau personnage, de bien définir quels sont les mouvements que l’on souhaite obtenir. Le poids et la taille de la marionnette sont également à prendre en compte.

Je définirais l’articulation en quatre points :

  • les articulations libres
  • les articulations rotatives
  • les articulations linéaires
  • les articulations circulaires
Retour Sommaire

Les articulations libres

Elles sont très simples et fréquemment employées pour les bras d’une marionnette à tringle.

Articulation libre

Pour ce faire il suffit d’accrocher une ficelle ou un élastique de couture au buste du personnage, d’ y enfiler une première perle en guise d’épaule, puis un tube PVC pour le bras, une autre perle pour former le coude, puis l’avant bras (toujours en PVC) pour arriver à la main du personnage. Le tout donnera un bon effet, le mouvement sera très fluide, peut-être un peu trop, mais sans aucune contrainte. Le coude sera orienté vers le bas.

Il est possible de procéder à quelques petites améliorations.

  • Avec un peu de mousse vous pouvez augmenter le volume général du bras.
  • En solidarisant la main et l’avant bras vous faciliterez la maîtrise de cette articulation.

Je déconseille cette technique pour les jambes car elle perdront toute portance, les genoux partiront dans toutes les directions, les pieds manqueront d’assurance et le rendu final perdra en réalisme

Articulation libre -  voir en grand cette imageArticulation libre -  voir en grand cette image Articulation libre -  voir en grand cette image

Retour Sommaire

Les articulations rotatives

L’articulation rotative (comme une rotule) peut être très précieuse pour un cou, une épaule, une main … Sur la photo ci dessous, un émerillon remplit astucieusement cette fonction. Il sera dissimulé sous une bande de mousse qui limitera et régulera son amplitude.

Il y a de nombreux moyens pour fabriquer ce type d’articulations, certains sont simples d’autres plus complexes, avec ou sans butée pour arrêter le mouvement ou réduire l’amplitude.

Articulation rotative avec un émerillon Articulation rotative avec un emerillon recouvert de mousse  -  voir en grand cette image Double crochet -  voir en grand cette image Les émerillons -  voir en grand cette image Articulation rotative avec une perle -  voir en grand cette image Articulation rotative avec une perle -  voir en grand cette image

Retour Sommaire

Les articulations linéaires

L’articulation linéaire est indispensable pour les jambes et parfois utilisée pour les coudes. Dans les deux cas elle doit comporter une butée qui l’empêche de partir en arrière.

Articulation linéaire en cuir -  voir en grand cette image

La lamelle de cuir sur bois

La méthode la plus simple est la lamelle de cuir.

Articulation linéaire en cuir + fil butée -  voir en grand cette image

Elle présente quelques inconvénients :

  • le manque de précision dans les réglages
  • la section du bois doit être importante (clou ou vis)
  • l’élasticité du cuir modifiera la butée
  • en vieillissant le cuir risque de casser

Il est possible d’accrocher un fil de nylon assez solide pour déterminer l’ouverture de l’articulation, le réglage sera plus précis et davantage pérenne.

Les lattes de bois

Cette méthode permet de réaliser des marionnettes entièrement composées de bois, de bénéficier d’une butée réglable et d’avoir une très bonne résistance mécanique. Les parties intérieures de l’articulation peuvent être frottées avec du savon pour limiter les résistances, l’on peut également ajouter des rondelles de métal sur l’axe (partie intérieure) pour supprimer les zones de frottement.

Articulation linéaire en bois avec butée -  voir en grand cette image

Les tubes PVC

Les tubes PVC sont d’un précieux secours lors de ce type de construction, ils se découpent facilement, se modèlent à chaud et gardent la forme en refroidissant. La résistance mécanique est très bonne et ne craint pas le temps qui passe. Articulation linéaire en PVC -  voir en grand cette imageArticulation linéaire en PVC -  voir en grand cette image

En bas de page vous trouverez plus de détails sur les différentes étapes pour obtenir ce type d’articulations. (Cliquez sur l’une d’elles et faites défiler le diaporama)

Retour Sommaire

Les articulations circulaires

Une articulation circulaire ou mouvement circulaire est très utile, mais pas dans une marionnette, en tout cas, je ne l’ai jamais utilisée. Un clou ou une vis planté sur n’importe quel support est un axe potentiel. Cette technique permet d’animer un joli moulin à vent. Moulin à vent -  voir en grand cette image

Retour Sommaire

01 tube brut 02 chauffer et presser avec une pince 03 chauffer et presser avec une pince (profil) 04 marquer l'axe au crayon  05 couper et poncer un angle 06 tube brut 07 taille de l'encoche 07 pratiquer une encoche 08 marquer l'axe au crayon 09 couper et poncer suivant les pointillés 10 couper et poncer suivant les pointillés (profil) 11 mettre les pièces en position et percer l'axe 12 mettre les pièces en position et percer l'axe (profil)