Noël pour tous

« Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir. »

Et si Noël était une fête pour tous ?

En décembre 1995, m’est venue une idée : un Noël pour chacun d’entre nous. Pour ce faire, il suffirait que tout le monde sorte de son chez soi le 24 décembre au soir, en étant porteur d’un petit cadeau.

À chaque regard croisé, s’offrir mutuellement son présent et sans jamais l’ouvrir, l’offrir à nouveau à quelqu’un d’autre également porteur d’un cadeau. Cet échange pourrait se poursuivre une bonne partie de la nuit et au petit matin rentrer chez soi avec le dernier cadeau reçu !

En pratique

Bien sûr, tout le monde n’est pas porteur d’un cadeau et l’échange risque de ne pas durer très longtemps.

C’est pourquoi, j’avais décidé de me munir d’une petite hotte contenant des billes, des babioles et même des pièces de monnaie porteuses du symbole « Liberté Égalité Fraternité ». Ce n’est pas la valeur du présent qui compte mais la qualité de la rencontre.

Un regard d’amour

Le soir de ce Noël 1995 au pied de la cathédrale Notre-Dame de Paris, au milieu d’une foule de pèlerins, une marionnette et son marionnettiste dansaient sur le parvis, souhaitant un Joyeux Noël et offrant le plus beau des cadeaux : un regard d’amour.